Quartier B : un café audiophile hip-hop à Bordeaux

  • Juliette A
  • Food & Drink
  • Publié le 21 Janvier 2020 à 20h18
© Valentin Videgrain

Bienvenue au quartier B, le tout premier lieu de vie musical et gourmet dédié au hip-hop. Love à Saint-Pierre dans la charmante rue du Cancera, le nouveau spot fait la part belle au rap et RnB du monde entier. On profite en terrasse ou dedans d'une déco à la pointe de la tendance, cocktail d'exception à la main et tapas en bouche sur un petit air funky délicieux. 

Mon premier est le nom que l'on donne aux endroits à proximité de la ville où la culture urbaine règne en maîtresse, mon deuxième est la seconde lettre de l'alphabet. "Quartier" et "B" en big up à un nom de famille. Théo, à peine trentenaire, a fondé un tout nouvel écrin musical et gourmand au coeur du centre-ville. Installé au mois de novembre dans les rues pavées de Saint-Pierre, entre les friperies et les boutiques de créateurs, il réussit le pari audacieux de dédier 60 m2 à la culture hip-hop

Des évènements hip-hop (presque) chaque jour 

Après avoir voyagé dans le monde entier et assisté à des concerts aux 4 coins du globe, le jeune homme de 27 ans (tombé tout petit dans la marmite de la restauration) passionné de rap a su enrichir sa playlist et propose ainsi une séléction de titres pointue. Du rap, au rnb, en passant par un peu de jazz et de soul, le jeune homme mélomane n'est fermé à aucune proposition. S'il reconnait ouvertement les talents de Kanye West, IAM et Nekfeu, il privilégie les artistes moins commerciaux comme Kota The Friend, Lunatic ou Mick Jenkins. Son objectif est de mettre en lumière le rap.

Une panoplie d'évènements seront donc organisés dans cette ambition. Ateliers scratch, quiz, expositions, scènes ouvertes et invitations de pointures comme Dj Skills (champion du monde en titre de scratch) ... Tout est pretexte à renforcer la culture hip-hop à Bordeaux ! Le samedi soir, c'est Dj sets. Et si la période n'est malheureusement pas propice à l'évènementiel, le bar repartira de plus belle lorsque la crise sanitaire sera derrière nous. À noter que tous les évènements sont les bienvenus dès lors qu'ils valorisent la scène culturelle hip hop. À bon entendeur ! 

Des cocktails à toute heure 

Il faut dire que ce bordelais de pure-souche a su bien s'entourer. Derrière les fourneaux, on retrouve Pedro, alias Freema, un Dj bordelais connu de l'Orangeade. Au bar, c'est Blaky, autre icône de la nuit qui a fait ses armes à l'IBOAT et pour tplt. Sur place, tout a été pensé avec soin et originalité. À commencer par les cocktails qui, en fonction de leur composition, portent chacun le nom d'albums favoris du tenancier. À l'instar du "strass et paillettes" à base de champagne et de St-Germain en référence directe au titre de Booba, le "illmatic de" Nas ou le "flower boy" de Tyler the creator. Sans oublier les incontournables classic gin to, moscow mule.... 

High Dwich : spécialité de la maison

Pour accompagner les breuvages, on se laisse ennivrer par une carte des tapas à partager ou de plats delicatement preparés. Avant d'être le quartier B, c'était la Fine Equipe, une perle de l'aperitivo à la Française. Il semblerait que la qualité de la carte n'ait pas été impactée par le changement de proprio. Tataki de boeuf sauce cacahuète, ribs ou encore burrata des pouilles, pesto et roquette, assortiment de charcuteries fromages et mezze : la carte est travaillée essentiellement aux côtés de fournisseurs locaux triés sur le volet. Big up aux high dwich qui se mangent sur le pouce : le truffé ou le gomorra a l'italienne (pesto, tomates, burrata) qui passe crème ! 

Une déco 5 étoiles

Rassurez-vous, l'écrin est tout aussi élégant que les mets qu'on y sert. Derrière la terrasse fraîchement installée : une porte vitrée dévoile une enfilade de tables en laiton des années 60 encadrée par un banc d'ébène d'un côté et par un étonnant bar en tôle de l'autre. Le plus spectaculaire : un mur entier dédié à des paroles de chansons de rap, dessinées à la main. Le tout sous une grille végétale de plantes et ampoules créant une ambiance feutrée.

Véritable cabinet de curiosités de pierre blonde, le lieu regorge de mobilier chiné et objets de collection. On s'asseoit sur des assises moelleuses de vieux barbershop, à la lueur des lanternes indus'. Mais ne pensez pas pour autant débarquer dans une brocante. Oh non, au 32 rue du cancera, on s'installe plutôt dans un nid douillet chargé d'histoire, de saveurs et de vinyles (accrochés au mur) 

Crédits photos : Milena Delorme

Quartier B
32 Rue du Cancera, 33000 Bordeaux
07 88 99 38 95
Privatisations (anniversaires, évènements privés ou professionnels)
Page Facebook

Fin des articles