Bordeaux : Les plus grands noms de l'art contemporain exposés dans un château

  • Juliette A
  • Culture
  • Publié le 17 Mars 2022 à 09h03
Institut Bernard Magrez

Bien connu des passionnés d'art pour ces rendez-vous culturels d'envergure, l'Institut Bernard Magrez place à nouveau la barre très haute. Il a dévoilé hier sa nouvelle exposition, consacrée aux plus grands chefs-d’œuvre de la collection privée de Bernard Magrez. Elle sera ouverte au public du 19 mars au 02 octobre, en parallèle des peintures du graffeur bordelais David Selor présentées jusqu'au 27 mars. 

On le sait, Bernard Magrez est un féru d'art contemporain. Sa collection s'étend à plus de 500 œuvres d'artistes nationaux et internationaux, experts cotés ou émergents. L'idée pour cette nouvelle exposition du Château Labottière, présentée jusqu'au 02 octobre, était de faire un parcours des plus marquantes. Un voyage, tantôt sensible et éclectique, qui fait travailler les impressions, les sensations. Presque sensoriel finalement. Au total, les 10 salles du château sont occupées, par thématiques.

80 œuvres, 10 salles, 10 ambiances 

C'est une sublime enfilade de 80 sculptures, photographies, peintures... dans 10 univers différents, qui invite le public à se plonger dans une atmosphère marquée par la transversalité des styles. Fidèle à son positionnement, l'Institut Bernard Magrez fait encore un joli choix de pluralité quant aux artistes exposés. Dans le hall d'entrée du Château, l'exposition débute avec 2 œuvres monumentales de JR, deux portraits-collages bouleversants, aka l'artiste le plus influent du moment suivi par plus d'un million de personnes sur les réseaux. Belle entrée en la matière.

Puis vient le tour de la bibliothèque où règne un certain esprit des lieux chaleureux. Ambiance idéale pour exposer, presque avec mélancolie, la toute première œuvre acquise par Bernard Magrez signée Buffet. Une jolie nature morte du Château Pape-Clément. La troisième salle, elle, est quasiment plongée dans l'obscurité avec un choix d'œuvres glaciales éclairées au couteau pour un environnement froid et nocturne. Quant aux 6 autres pièces du château ? L'une est dédiée aux plus grandes égéries féminines, l'autre à l'histoire de l'art urbain, sans oublier celle consacrée à la spiritualité, au voyage, à la musique ou de manière plus engagée aux photos-reportages activistes en noir et blanc. 

Pluralité, émotions, vérité, frissons 

Lors de ce voyage synesthésique, le spectateur côtoie les œuvres de Philippe Cogné, Jean-Michel Othoniel, JR, Salgado,Futura 2000, Yan Pei-Ming, Martial Raysse, Steve McCurry, Obey. L'exposition fait fusionner les techniques, les styles et les courants pour créer un objet unique, un rendez-vous inédit. Le souci du détail est savamment bien respecté. Pour la petite anecdote, Aurélien Desailloud nous confie que dans la salle obscure où les photographies sont illuminées, il aura fallu 1h pour poser un projecteur. Or, l'installation en nécessitait 80... Mettre du cœur à l'ouvrage prend alors tout son sens. 

Un concours national de création artistique 

Dans le Pavillon de la Boétie, qui juxtapose le Château, une exposition continue autour du mantra préféré de Bernard Magrez "Ne jamais renoncer". En tant que mécène qui aide à la création, le propriétaire viticole a commander à des artistes confirmés ou en devenir des œuvres (vidéos, photos, sculptures, peintures et installations) créées sur la thématique de “Never Give-Up”. Les street artistes Rouge, Charles Fous-sard ou JonOne y côtoient des plasticiens comme Renaud Chambon, des photographes comme David Siodos ou des peintres comme Guillaume Toumanian. Et si, vous aussi, vous étiez de la partie ? Un jeu concours de création artistique, ouvert à tous (graphistes, illustrateurs, photographes, peintres), invite à créer une œuvre carrée de 1mx1m qui trouvera sa place au milieu des autres artistes de renommée. L'objectif : illustrer quelle est votre façon à vous de ne jamais renoncer. Toutes les infos par ici.

Institut Bernard Magrez
16 rue de Tivoli 33000 Bordeaux
05 56 81 72 77
Exposition du 19 mars au 2 octobre 2022
Du samedi au dimanche : 13h-18h
Visite commentée: samedi à 16h30 & dimanche 16h30
Plein tarif : 9 euros - Tarif réduit : 7 euros - Gratuit : -12 ans, demandeur d’emploi, carte presse et tous les premiers dimanches du mois
Site internet

Fin des articles