Place to B

L'ouverture de la COP21 ce lundi a braqué les projecteurs du monde entier sur la capitale. Les initiatives d'artistes et d'entreprises souhaitant devenir les vecteurs de  la bonne parole environnementale affluent donc sur les scènes parisiennes. Il arrive même que certains projets franchissent le périf, à l'image de Place to B, qui se décline dans plusieurs grandes villes françaises. Cette émanation de l'association Écolo Info entend faire passer le message sur un ton plus fun et moins flippant... on est tout ouïe !

 cop

Ras le bol des gros titres anxiogènes de la presse, laissant planer des airs de fin du monde, ou des gimmicks à la "faites entrer l'accusé" des présentateurs du 20h ? L'heure est grave, certes. Mais ces questions préoccupantes, si elles ne sont pas traitées légèrement, peuvent être amenées par un prisme plus optimiste... non ?

C'est du moins l'idée de Info Ecolo qui a mis sur pied Place to B, un projet qui invite les journalistes du monde entier à réfléchir sur des messages alternatifs, pendant la COP21. L'asso a ensuite décliné le projet en province, et notamment à Bordeaux, où elle propose une programmation sur des thématiques similaires, mais à destination du grand public, du 29 novembre au 12 décembre.

Le programme s'articule autour de rendez-vous quotidiens, comme le Place to Brief, une émission / décryptage  tournée dans leurs studios parisiens et retransmise en direct à Darwin. Et parallèlement à cela, 40 événements se feront jour à Bordeaux sur des thèmes larges et actuels comme : les nouvelle technologies, l'océan, l'entreprise...

Quelques temps forts sont à noter, comme une journée sur les jeux vidéos, mercredi 2 décembre baptisée "Place to be geek", ouverte a tous public, puis une Kino session, durant laquelle des réalisateurs amateurs viendront présenter leur court- métrage sur le thème "Il n'y a pas de Planète B".

affiche place to b Place to B Bordeaux Facebook