Marie Messager : “100 trucs à faire à Paris”

Marie Messager : “100 trucs à faire à Paris”

Les 100 trucs à faire à Paris, c’est l’histoire d’une Parisienne, bobo assumée qui plus est.

Née à Paris et qui y est restée ses 26 années. C’est l’histoire d’une Parisienne qui ne veut pas devenir blasée (comme la plupart des Parisiens qui disent chaque jour qu’ils vont partir pour New York mais qui ne le font pas).

C’est l’histoire d’une nana qui cherche des trucs drôles à faire dans la capitale. C’est l’histoire d’une jeune habitante du 17e qui n’a pas envie d’y mourir ni de quitter son quartier et sa ville. Qui vit parmi la mafia de son quartier depuis 20 ans. Et qui comme tous ses amis a quitté le foyer familial mais qui inévitablement y est restée.

« Sachant que, quand on vit dans le 17e, on meurt dans le 17e et qu’entre-temps on n’en sort que pour aller au Ferret (le Cap, pour les ignares), on nage dans une clientèle consanguine de bourgeois un peu m’astu- vu mais sympas qu’on voit le dimanche déambuler entre l’église des Batignolles et le Pathé de la place Clichy (oulala on s’encanaille !). »

C’est l’histoire d’une fille qui ne mâche pas ses mots et qui, sans détour (mais sous un pseudonyme), assume ses paradoxes et défend ardemment son village parce qu’il n’a rien à voir avec les autres quartiers. Parce qu’il est unique.

C’est l’histoire de la charmante Marie Messager qui, en plus d’avoir une imagination débordante de trucs loufoques, a un humour délirant doublé d’un réalisme étonnant. C’est l’histoire d’une fille qui ne comprend pas tout (mais fait genre que oui).

Après lecture du livre un brin déjanté, très accentué bobo attitude, hipster-super cool, je suis partie d’un pas bien décidé rencontrer la charmante Marie Messager et découvrir comment elle trouve ses “trucs”. Ses trucs à faire, elle les trouve comme ils viennent et Sophie de La Rocherfordière leur donne vie en image.

Ça peut être des choses que Marie a déjà faites mais poussées à l’extrême, tout simplement des trucs qu’elle a envie de faire ou des choses qu’il serait drôle d’avoir le courage de faire comme « se déguiser en pigeon et se comporter comme tel pendant toute une journée ».

Renseignements pris, impossible de trouver un déguisement de pigeon ! Et bien oui, parce que, ne soyons pas timides, bouquiner c’est bien joli mais il faut aussi savoir s’inspirer de ce qu’on lit et l’appliquer dans sa vie de tous les jours (le fameux « Attention ne reproduisez pas cela chez vous » peut parfois s’appliquer je vous l’accorde !). Osons !

On décide alors toutes deux de tester le truc n° 3 « Faire un croche-patte à un garçon de café qui aura redoublé d’agressivité. Le regarder s’étaler de tout son long, un sourire en coin puis crier « Oups… » avec un air mi-ingénu, mi-diabolique (si vous ne connaissez pas cet air-là, prenez une leçon de la marquise de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses). »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! SOIT ! Vu que c’est la spécialiste des Trucmuches et des machins choses, moi forcément j’ai envie de lui demander LE truc bien Bonbon à faire dans le 17e. Je suis servie : « Acheter un sac Nat&Nin, (non deux c’est mieux) dans la boutique Sweet Street, rue des Batignolles. Au passage, ne pas manquer de discuter avec le très mignon bouledogue et de caresser le très sympa vendeur. »

Alors à quand les 100 trucs à faire dans le 17e ?

“100 trucs à faire à Paris” 
Marie Messager, Sophie de La Rochefordière (illustrations)
12 euros prix public, sorti en avril 2011 – éditeur La Compagnie du livre.
Marie Messager
Son blog : http://mariemessager.wordpress.com
 
Bons trucs
Boutique Sweet Street
37, rue des Batignolles – 75017 Paris
 
Restaurant Un des sens
10, rue du Cheroy – 75017 Paris
 
Bar Le Progrès
62, rue Legendre – 75017 Paris
 
©Texte Ada de Lita - Photo Valerio Martelli
La Rédac'