Mardi Gras : le retour des crêpes

Le Mardi Gras c’est -encore- une occasion de manger des bonnes crêpes. On vous l’avait déjà dit pour la chandeleur, on n’est pas là pour vous filer des recettes (y’a marmiton pour ça!). En revanche, vous pouvez toujours allez voir notre guide des crêperies à Paris.

Et tant qu’à faire, maintenant que vous êtes là à lire cet article (un sacré marronnier comme on dit dans le jargon), profitez-en pour vous cultiver un peu – ou pas-. Voici la minute culture générale de la journée, avec un petit cours sur mardi gras, la différence avec la chandeleur, les origines de ces fêtes bla-bla-bla.

1 / Chandeleur

Comme beaucoup d’autres “événements” de la sorte, cette fête puise ses origines dans un mix de fête païennes et religieuses.
Les romains déjà fêtaient leurs morts le 2 février. Ils allumaient toutes sortes de bougies, de cierges et de chandelles. Les celtes remerciaient le dieu du soleil ce jour-là, en cuisinant des plats avec du blé, donc des crêpes. Les catholiques mangent des petites galettes pour fêter les 40 jours de la naissance du christ.

2 / Mardi Gras

Aux Etats-Unis, c’est un jour pour célébrer tous les gros. Par chez nous, le mardi marque la fin des “sept jours gras” : une période d’excès avant d’entamer les privations du Carême. Du coup avant de se mettre à la diète on fait les gros sacs et on mange des beignets, des bugnes, des crêpes, et tout ce qui baigne dans l’huile. Mardi Gras c’est aussi un jour où les kids se déguisent. Parfois les adultes aussi, mais bon c’est dans le Nord (voir photo ci-dessous).

Carnaval de Dunkerque

Donc c’est plutôt rigolo quand t’es à l’école, que tu as des gosses ou que tu es à Rio pour le Carnaval. Pour les autres, vous pouvez toujours essayer de vous déguiser au bureau. (Nous on s’est tatoués…)

3 / Carême

Ensuite on va enchaîner avec le Carême, 40 jours de privations (alimentaires simplement, heureusement). Ca peut aussi être considéré comme un premier régime pré-plage. Et profitez-en bien parce qu’après c’est le retour de Pâques et ses chocolats, puis viendront les barbecues estivaux et autres grosses bouffes en extérieure préparées par notre ami Serge.

©Raphaël Bosse-Platière.

La Rédac'